News Releases

PSC Canada rappelle aux Canadiens les risques reliés à l’ingestion accidentelle au cours de la pandémie de COVID-19

La pandémie de COVID-19 qui bat son plein signifie que les familles canadiennes, et surtout les enfants, passent beaucoup plus de temps à la maison. La sécurité et la propreté de nos maisons n’ont jamais été aussi importantes. Ainsi, plusieurs d’entre vous achetez, utilisez et conservez davantage de produits de nettoyage, de médicaments sans ordonnance et de désinfectant pour les mains qu’à la normale.

Ceci étant dit, Produits de santé consommateurs Canada (PSC Canada) rappelle aux Canadiens quelques principes utiles à propos de l’usage, de l’entreposage et de la mise aux rebuts de ces produits :

  1. Conservez tous les médicaments, les produits de nettoyage et de désinfection hors de la portée et de la vue des enfants et surveillez les quantités restantes.
  2. Discutez avec vos enfants plus âgés de l’usage sécuritaire de produits comme les désinfectants pour les mains, tout en aidant et en supervisant les enfants plus jeunes lorsqu’ils utilisent ces produits.
  3. Suivez toujours les directives. Méfiez-vous des conseils d’utilisation de quelque produit que ce soit à des fins autres que celles indiquées sur l’étiquette. Consultez un professionnel de la santé en cas de doute.
  4. Vérifiez les dates d’expiration de vos médicaments et assurez-vous de jeter les produits périmés de façon adéquate. Si les pharmaciens des environs ne reprennent pas présentement les médicaments expirés, conservez ces produits hors de la portée et de la vue des enfants et rappelez-vous de la rapporter dès que possible.

Prendre conscience de notre santé et de notre sécurité au foyer tout en observant les directives de distanciation sociale en vigueur n’est pas seulement la bonne marche à suivre. C’est aussi une mesure d’autosoins efficace afin de protéger la sécurité de tous, pendant et après cette pandémie.

Dans la mesure où elles peuvent réduire la plupart des risques associés à la pandémie de COVID-19, nous rappelons aux Canadiens de faire confiance aux recommandations de leurs autorités de santé publique locales ou celles de l’Agence pour la santé publique du Canada.